CETAD - Atelier de la Foi

Quelques informations


 

 

Depuis près de 40 ans à Franconville, les "ATELIERS de la FOI du CETAD" proposent une réflexion, soutenue par une méthode originale et appréciée des participants parce qu’elle repose sur un travail qui part des interrogations portées par chacun. 


Pour qui ?


Accessible à tous, dès l'âge de 18 ans, la démarche concerne ceux qui se sentent proches ou éloignés de la foi chrétienne. 

Il s’agit, autour d’un thème nouveau chaque année, de travailler en petits groupes, à partir d’un dossier élaboré par le CETAD. 

Textes et questions proposés interrogent l’expérience de chacun. 

Il ne s’agit pas d’un cours mais d’un travail de groupe qui privilégie l’expression personnelle et l’écoute de la parole de l’autre. 

Les accompagnateurs ont préparé chacun des dossiers avec un théologien du CETAD.

Frais pédagogiques


Inscriptions pour l’ensemble des étapes lors de la réunion du 04 décembre 2017 salle JP2 

 

- 40 € pour les étudiants, - 30 ans et sans emploi, 

- 58 € (couple 100 €). 

N’hésitez pas à donner plus pour permettre à d’autres de donner moins. 

L’inscription couvre les frais d’élaboration du document par les théologiens du CETAD, la cotisation à l’association CETAD ainsi que les frais de secrétariat et de publicité locaux, ainsi que les frais de déplacement du théologien-accompagnateur et les frais des responsables locaux se déplaçant à l’ICP (Catholique de Paris) lors des sessions de rentrée, de bilan et de formation.

Les groupes de Franconville, contacts et inscription


5 à 8 personnes par groupe

(3 groupes à Franconville en 2016)

  • 7 rencontres de 2 heures 30 en moyenne entre décembre et mai, en groupes de 5 à 8 personnes avec 1 accompagnateur de groupe.

Lieux et dates à définir par le groupe ; en juin, une réunion de synthèse de tous les participants en présence du théologien suivie d’une célébration, animée par les membres des Ateliers.

 

Les inscriptions se font lors de la réunion d'inscription ou auprès de : 

 

 

Reine LAFON  

(réunions l’après-midi)

Tel : 01 34 13 27 42 

Mail : reine.lafon@orange.fr

  

Monique GUILBERT

(réunions en soirée)

Tél : 01 30 90 30 29 / 06 83 29 09 18

Mail :monikguilbert@gmail.com

Thème pour 2017/2018


VIVRE RESSUSCITE

 

« Ensevelis avec le Christ dans le baptême,

avec lui encore vous avez été ressuscités

puisque vous avez cru en la force de Dieu

qui l’a ressuscité d’entre les morts. » Saint Paul, Col 2, 12 

Résurrection : on le sait, pour de nombreux chrétiens ce mot n’a plus beaucoup de signification. D’ailleurs, ciel, enfer, purgatoire, etc., toutes ces représentations sont rangées désormais dans les étagères d’un folklore désuet – et la résurrection avec ? Comment dès lors se représenter « l’après » quand ces ressources de figuration ont été écartées ? La question n’est pas simple – elle n’est d’ailleurs pas propre aux chrétiens. Repousser toutes les questions de l’après-la-mort purement et simplement dans « l’infigurable » nous prive d’un imaginaire et d’une réflexion, sans doute nécessaires pour exprimer le mystère de la mort, comme pour exprimer le mystère de la vie.

Résurrection : dans le Nouveau Testament, c’est une réalité. Saint Paul nous l’affirme : « S’il n’y a pas de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité, et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vaine et vide aussi notre foi » (1 Co 15, 13-14).

Les Six Documents de ce Cahier des Ateliers de la foi proposent de s’avancer dans ce mystère, cette réalité, qui touche le mystère de notre mort et le mystère de notre vie. Dire ‘résurrection’, c’est aussi considérer la mort ; et la vie, évidemment. Et pour les Chrétiens, dire ‘résurrection’, c’est se fonder sur le Christ ressuscité. 

Voici donc les six Documents : 

  

Naître pour vivre              Changer de vie et vivre          Mourir : c’est mon heure...

Parler pour vivre              Vivre une vie donnée              Mourir : ma vie est jouée ?

Avec les Questions 01 et 02, nous sollicitons nos façons de parler de la mort.

Dans les Étapes 2A, nous interrogeons nos expériences où se croisent mort et vie ; indéniablement  notre vie est confrontée à la mort ; pourtant, certaines de nos expériences semblent en outrepasser la fatalité au bénéfice d’une foi, profondément humaine, qui annoncerait que la mort n’est pas le dernier mot de notre vie.

Les Étapes 2B prolongent ces questions avec le Nouveau Testament : que peut-on y voir et entendre de ce conflit entre vie et mort ? Quels chemins de foi peut-on y discerner ? Ces mystères de la mort et de la vie nourrissent les questions de notre existence : le témoignage de Jésus, sa parole et sa vie, éclaire-t-il ces questions que notre foi ne peut écarter ?

Les Étapes 3 invitent à vivre quelque chose des rencontres de Jésus ressuscité avec les apôtres et les disciples. Car ces ‘apparitions’ nous sont rapportées comme des rencontres réelles et déterminantes, significatives pour autant qu’elles ouvrent à la foi ; c’est-à-dire à une foi qui relie la vie de Jésus d’avant sa mort avec la vie de Jésus d’après sa mort. Alors cette foi du témoin est forte de la foi de Jésus, elle qui a combattu toute forme de mort pendant sa vie, et qui se découvre plus forte que la mort sur la croix : « le Prince de la vie… Dieu l’a ressuscité des morts » (Ac 3, 15). Que peuvent dire aujourd’hui ces rencontres aux croyants que nous sommes ?

Le Christ ressuscité est allé à la rencontre des disciples, qui l’ont reconnu, qui l’ont entendu : « Suis-moi » (à Pierre, Jn 21, 19), reprenant le « Suis-moi » adressé à Philippe, à leur toute première rencontre (Jn 2, 43). Le Christ ressuscité, gage de notre propre résurrection, vient encore à notre rencontre ; il prend corps aussi dans les assemblées eucharistiques, dans la fidélité aujourd’hui à la charité.

CETAD France - Site internet et contact


CETAD = Centre D’ Enseignement Théologique A Distance dépendant de l’Institut Catholique de Paris : accédez au site officiel ici

Mail CETAD Paris : contact@cetad.fr