L'église Notre-Dame des Noues



Monsieur le Curé Nassoy a formé un grand projet : l’implantation d’une Eglise dans le quartier neuf de l’Epine Guyon. Il suscite un comité paroissial de construction où seront représentés les nouveaux comme les anciens paroissiens. Il se dépense sans compter pour que l’église existe et soit belle.

De 1964 à 1967, on arrive à réunir le quart du coût du bâtiment soit plus de 260 000 Francs. Les étapes de la construction sont assez vite franchies. Les cérémonies sont présidées par Mgr. André Rousset, premier Evêque du nouveau Diocèse de Pontoise.

La plus grosse cloche, de 250 kg, donnera le do. Elle s’appelle Mauricette-Jeanne, prénoms de son parrain Maurice Jean Nassoy, Fides (Foi) sa devise, la moyenne, 180 kg, donnera le ré. Elle se nomme Fabienne Geneviève Monique des prénoms de sa marraine, de sa fille et petite-fille ; Spes (Espérance) sera sa devise. La petite, 130 kg, donnera le mi. Elle s’appelle Germaine France, prénoms qui évoquent le jumelage Viernheim-Franconville ; Caritas (Charité) sera sa devise. La ville de Viernheim a offert 1 000 DM pour cette cloche. Deux statues seulement ornent l’Eglise. D’abord un grand Christ ancien, qui était depuis environ cinq cents ans dans l’Eglise Sainte-Madeleine. La deuxième statue est récente : c’est Notre-Dame des Noues, sculptée par Madame Maurion-Vidal.

Le Curé Nassoy quitte Franconville pour Champagne-sur-Oise pendant l’été 1968.

 

Quelques dates...

21 février 1967 : l’église de l’Epine Guyon a fait l’objet d’un permis de construire.

4 avril 1967 : l’église de l’Epine Guyon : les premiers coups de pioche sont donnés

21 mai 1967 : pose de la première pierre de la nouvelle Eglise de l’Epine Guyon dédiée à Notre-Dame des Noues. Des fragments de la chapelle Saint-Marc et des églises précédentes ont été incorporés dans cette première pierre.

10 décembre 1967 : bénédiction des trois cloches de l’Eglise.

7 juillet 1968 : bénédiction de la nouvelle Eglise Notre-Dame des Noues par Mgr Rousset Prémier Evêque du Diocèse de Pontoise. Au cours de la cérémonie, Monsieur Jean Chanal, Président du Comité de construction, remet à Mr. Le Curé une truelle en métal plaqué or dédiée au « logeur du Bon Dieu ».

 

Le Christ en Croix

 

Ce Christ en Croix, suspendu dans le chœur au-dessus de l’autel provient de l’ancienne église Sainte Madeleine, construite au XVème siècle. Toujours placé dans l’ombre, il est préservé au fil des siècles, échappe aux destructions révolutionnaires et est épargné par les diverses campagnes de travaux. L’œuvre est couverte de plusieurs épaisseurs d’un badigeon grisâtre lorsque l’Abbé Nassoy le remarque et décide de la restaurer. 

 

La statue de Notre-Dame Des Noues

 

La statue de Notre-Dame des  Noues fut sculptée par Madame Maurion-Vidal, artiste de renom qui habitait Franconville.  

 



Nos coordonnées


Eglise Sainte Madeleine (centre-ville) - Presbytère

79, rue du Général Leclerc

Eglise Notre-Dame des Noues (Epine Guyon)

2, rue des 4 Fourchettes


95130 FRANCONVILLE

Tel: 01 34 13 62 90 

Fax: 08 97 50 70 12


Maison Saint Jean-Paul II (centre-ville) 

64 Boulevard Maurice Berteaux à Franconville