L’ACCUEIL…

Avec le Conseil Pastoral et l’Equipe d’Animation Pastorale, nous proposons l’ACCUEIL comme thème de l’année pastorale 2017-2018. Ce thème, loin d’être un simple mot, nous invite à nous mettre en marche et à faire de notre paroisse une communauté plus fraternelle et plus accueillante.

En général, quand on parle d’accueil, on pense toujours en premier à une situation de relation à l’autre. Oui, bien sûr, c’est une relation d’altérité qui permet de s’ouvrir à l’autre et de lui donner un espace, de le recevoir ou même de recevoir quelque chose. Mais pour mieux accueillir l’autre et se laisser saisir par cette relation qui permet de s’identifier soi-même, il faut avoir le courage de faire le premier pas qui est l’humilité et l’accueil de soi-même tel qu’on est et comme don de Dieu.

Un bon accueil commence donc toujours par une démarche simple et humble, un oubli de soi pour donner un peu d’espace à l’autre qui est visage d’espérance et présence de Dieu.  « J’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” » nous dit le Christ Jésus dans Matthieu (Mt25, 35-36).

Déjà dans le livre de la Genèse (Gn 18, 2...) il est écrit : « Soudain, voici trois hommes devant Abraham. Il court à leur rencontre, et salue jusqu’à terre. »  Dans chaque bon accueil se réalise l’événement du Chêne de Mambré : Dieu se révèle à nous tel qu’il est et il réalise en notre vie ce qui nous semble impossible, le miracle, la merveille inattendue... Un bon accueil nous inscrit donc dans un dynamisme où « tout est possible à celui qui croit et rien n’est impossible à Dieu ».

Au cours de cette année pastorale, pour mieux vivre l’accueil, nous réfléchirons sur « Comment la paroisse est un lieu de fraternité dans chacune de nos activités, dans la transmission de la Parole de Dieu, dans la prière, dans la célébration des sacrements d’Eglise et des étapes de la vie et dans l’amour du prochain…? ».

 

BONNE RENTRÉE PASTORALE A TOUS ET A TOUTES !

 

 

                                                                   Père Cossi Denis AVIMADJENON (Curé)


UN petit BOL D’HISTOIRE …      UN « moyen » BOL DE RIZ … UN grand BOL DE SOLIDARITE et d’amitié … Les enfants du catéchisme et les jeunes de l’Aumônerie, leurs catéchistes et accompagnateurs d’aumônerie, sont heureux de vous inviter à partager un moment convivial dans ce temps de carême ! 

 

SAMEDI 24 MARS 2018 De 10 H à 15 H Salle Jean Paul II – 64 Boulevard Maurice Berteaux – 95130 Franconville 

   

 

PROGRAMME  

10 H  Accueil et temps de prière. 

 

10H30  Conférence adaptée aux enfants, aux jeunes … et aux adultes. 

 

« Louis XVI, les derniers moments d'un roi chrétien » Nicolas PREVOST – Professeur d’Histoire 

 

11 H 30 Questions et temps d’échange avec l’assemblée. 

 

12 H 00 Partage d’un bol de riz préparé par l’équipe KatéAu – prévoir 2 euros ou plus … pour 1 bol de riz. 

 

13 H 00 Visionnage d’un film du diocèse de Toulon sur les chrétiens d’Orient et photos de l’opération de soutien aux chrétiens de Maaloula (Syrie) à  qui reviendra le bénéficie de cette opération bol de riz. « MAALOULA » 14 h  Fin de la rencontre 

 

15 h Maxi ! On se quitte heureux de ce moment de partage.           L’EQUIPE KatéAu 


Pour connaître les actualités de la paroisse de Franconville et les annonces, cliquez ici

Pour connaître les horaires des messes et offices, cliquez ici


La feuille paroissiale est en ligne


Télécharger
Feuille paroissiale du 18 février 2018.p
Document Adobe Acrobat 359.8 KB

L'équipe sacerdotale


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

  Père Cossi Denis AVIMADJENON, Curé

   

Ordonné prêtre le 6 août 1997, Curé de la paroisse de Franconville depuis septembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 Père Eric Paul GOMA,Vicaire

  

Ordonné prêtre en 2004 à Kinkala, Congo Brazzaville, Vicaire depuis septembre 2017

 



EDITORIAL DE LA SEMAINE

 

Dimanche 18 février 2018

1ère semaine de Carême

Accueil et image de Dieu

Le Carême a commencé dès le mercredi des Cendres et cela pour 40jours sans compter les dimanches où, en fêtant la Résurrection de Notre Seigneur, notre joie est dans la certitude que nous sortirons vainqueurs du combat contre le malin.

Avec une telle assurance, ce temps liturgique est le « moment favorable»

pour nous laisser, sans peur, attirer par l'Esprit au désert, comme Jésus, pour prendre le temps de reconsidérer l'image que nous avons de Dieu et de nous-mêmes, laquelle conditionne la qualité de notre alliance avec Lui. Aussi, découvrir les blocages qui

déforment l'image que nous avons de Dieu, est une grâce, parce que sous son regard bienveillant, nous allons faire l'expérience de la puissance de sa miséricorde. Ainsi pourrons-nous revenir dans une relation de confiance avec le Seigneur et lui permettre le déploiement de son Esprit Saint en nous. Le Carême est donc un temps de grâce qui nécessite de laisser agir l'Esprit de Dieu en nous, car notre volonté ne suffit pas, bien qu'elle soit nécessaire pour désirer entrer dans ce chemin de carême

qui n'est autre qu'un chemin de conversion. Pour cela, la synergie du jeûne, du partage et de la prière nous aidera à ouvrir largement notre « temple intérieur », pour laisser Jésus lui-même y chasser « les marchands du temple » c'est-à-dire vider

en nous tout ce qui empêche que Dieu y soit glorifié. C'est ainsi que nous pouvons

accueillir ce qu'Il a à nous dire et à nous faire connaître de Lui et de nous. Alors, le jeûne, alimentaire ou autre, nous donnera faim de Jésus en sa Parole ou en son Eucharistie, accroissant par-là, notre désir de le connaître intérieurement pour mieux le suivre et le faire connaître. L'aumône ou le partage nous décentrera de nous-mêmes pour être plus attentif à l'autre, à commencer par nos proches. Quant

à la prière, c'est l'occasion de la mettre en place ou d'y demeurer fidèle pour une communion plus intime avec le Seigneur. Chaque année le carême est une invitation de l'Eglise et donc du Seigneur à un « effata », un « ouvre-toi » pour laisser Jésus descendre toujours plus profond en nous-mêmes et y extirper, années après années, de façon chirurgicale, ce qui en nous est fermé à la joie, à la vie, à la réconciliation

avec Dieu et les autres, à la beauté du monde, aux souffrances, aux cris....pour que nous devenions de plus en plus capables d'amour à l'image de Dieu qui est amour.

Marie-Paule PARTULA